One-stop shop
to create

Visite d’Etat des Souverains belges au Luxembourg

Séminaire sur le thème de l’économie circulaire dans le domaine de la construction

Avec 150 participants venus de Belgique et du Luxembourg, le séminaire organisé par hub.brussels, en étroite collaboration avec la Chambre de Commerce du Luxembourg et qui avait pour titre « Du linéaire au circulaire : le futur de la construction » a permis de faire naître de nouvelles pistes de réflexion et de collaboration entre acteurs belges et luxembourgeois pour révolutionner le secteur de la construction. Le séminaire s’est tenu dans le magnifique Centre Nature et Forêts « Biodiversum », situé à Remerschen.

L’économie circulaire occupe une place de choix au sein des gouvernements des deux pays. Ainsi, en 2016, dans le contexte de la stratégie présentée par le Luxembourg dans le cadre de la troisième révolution industrielle, l’économie circulaire figurait déjà parmi les neuf piliers fondamentaux pour une croissance économique durable. De même, l’économie circulaire fait partie des priorités pour hub.brussels, l’Agence bruxelloise pour l’accompagnement de l’entreprise, qui héberge depuis 2006, « Ecobuild.brussels », le cluster de la construction et de la rénovation durables à Bruxelles, et depuis deux ans, le cluster « circlemade » qui a pour objectif de stimuler l'innovation en économie circulaire à Bruxelles. C’est ainsi que tout naturellement, la thématique de l’économie circulaire s’est imposée comme un sujet phare dans le cadre de cette visite d’Etat. Le secteur de la construction est particulièrement intéressant dans ce contexte car il est stratégique pour la mise en place d’une économie durable et clé pour la préservation de l’environnement.  

Divisé en deux parties, l’activité a débuté avec la projection d’un film sur l’économie circulaire dans le secteur de la construction. Dans ce court-métrage, quelques acteurs clés du secteur à Bruxelles (Dzerostudio, Mods ou d’autres encore) nous expliquent comment ils ont introduit la circularité dans les projets de construction, notamment en réutilisant les déchets de matériaux de précédents chantiers dans la construction de nouveaux bâtiments.   

Isabelle Grippa, CEO d’hub.brussels et organisateur principal de l’événement, a ensuite prononcé un discours d’ouverture. Elle y a mis l’accent sur l’importance que revêt l’économie circulaire pour la Région de Bruxelles-Capitale. Des marges de progressions importantes sont possibles et le concept d’économie circulaire est encore trop méconnu à Bruxelles. C’est pourquoi, il est important de stimuler et de soutenir le développement des entreprises prêtes à s’engager dans la mise en œuvre d’une démarche d’économie circulaire. hub.brussels y contribue activement notamment via les activités de son cluster « Circlemade » qui regroupe aujourd’hui 51 entreprises et via le cluster Ecobuild, cluster de 186 membres, dédié à la construction, qui intègre de plus en plus des éléments de circularité pour une approche durable du secteur.

En tant que co-organisateur de l’événement, c’est ensuite Cindy Tereba, Directrice des Affaires Internationales à la Chambre de Commerce qui a pris la parole. Dans son introduction, elle a détaillé pourquoi nous sommes aujourd’hui contraints de remettre en cause les modèles économiques de croissance qui ont prévalu jusqu’à présent. Dans ce contexte, l’économie circulaire figure comme un des piliers fondamentaux pour la mise en place d’une approche plus globale et transversale de la croissance économique à long terme. Tout comme hub.brussels soutient les entreprises bruxelloises dans leurs efforts, la Chambre de Commerce fait de même auprès des entreprises luxembourgeoises en proposant des formations, en conseillant les créateurs d’entreprises, en informant via des publications dédiées comme le dernier bulletin économique « Le train de l'économie circulaire est en marche" et en organisant des événements comme ce séminaire. Elle n’a pas manqué de nommer trois grands acteurs institutionnels incontournables dans ce contexte : le cluster Neobuild, pôle d’innovation pour la construction durable, l’Institut national pour le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises (l’INDR) et le cluster CleanTech, hébergé par Luxinnovation.

En marge de cette introduction, les clusters Ecobuild et Neobuild ont profité de l’occasion pour signer un Memorandum of Understanding visant à renforcer la collaboration entre les deux clusters.

Romain Poulles, Président du cluster luxembourgeois CleanTech et lui-même CEO de la société PROgroup, active des deux côtés de la frontière, a dressé un état des lieux de l’économie circulaire dans le domaine de la construction. Celui-ci a rappelé les opportunités importantes d'une transition vers une économie circulaire qui doit dépasser les réflexions sur la gestion de déchets et le recyclage pour affecter l'ensemble de l'économie. Il a relevé notamment les opportunités importantes dans le secteur de la construction surtout en ce qui concerne les nouveaux modèles économiques comme l'économie de la fonctionnalité avec le pay-per-use favorisant une meilleure utilisation des ressources et les modèles de partage permettant une meilleure valorisation des actifs. Parmi les chiffres-clés cités par Romain Poulles, on retiendra par exemple que seulement 9% de tous les immeubles construits aujourd’hui sont des immeubles à faible consommation d’énergie tandis que 80% des immeubles commerciaux ont une fin de vie prématurée due à un design inflexible.  

A la suite de cet état des lieux, un panel de discussion, modéré par Emmanuel Malfeyt, coordinateur du cluster Ecobuild et Anthony Naralingom, coordinateur du cluster Circlemade, a réuni 9 intervenants qui ont pu apporter, par leurs témoignages et les interactions du panel, un éclairage très concret sur la thématique. Chacune des sociétés intervenantes y a présenté une solution innovante qu’elle propose et qui est liée aux différentes phases de la construction. Ainsi, Contern SA a pu partager sur ses activités de récupération de matières pour produire des briques et les enjeux de marché liés à la commercialisation de produits dont la perception de valeur est encore difficile pour le client. Astron Steel Buildings a illustré l’économie circulaire par ces projets de parkings modulaires conçus pour être facilement désassemblés et remontés permettant d’éviter la pression sur l’extraction de ressources. Thomas & Piron a quant à lui amené l’expertise de la construction en ossature bois développée par l’entreprise fille TomWood et A2M a mis en avant la nécessité d’intégrer dans la conception du projet des ambitions fortes en termes de circularité en rappelant la nécessité de collaborations entre les acteurs publics et privés pour permettre une montée en puissance de la thématique. Extensa a démontré, par l’exemple de son projet bruxellois phare Tour & Taxis, qu’une vision systémique et un bon équilibre entre maintien du bâti existant et techniques innovantes dans la construction durable étaient tout à fait compatible dans un projet de redéploiement urbain. L’agriculture urbaine est également une part importante dans les discussions avec Neobuild, le cluster luxembourgeois de la construction durable. Celui-ci a expliqué les intérêts et les bonnes pratiques pour l’intégration réussie d’un projet d’agriculture urbaine. Skyfarms, start-up bruxelloise, a illustré cela par le modèle économique innovant qu’elle a mis en place, par lequel elle commercialise le service de bien-être aux employés plutôt que le volume de légumes vendus. Enfin, les confédérations flamande et wallonne de la construction ont pu évoquer les nombreux projets mis en place en économie circulaire principalement sur les phases de déconstruction et de réutilisation de matériaux.

Pour conclure, cette demi-journée riche en échanges a laissé paraitre les avantages d’une transition ambitieuse du secteur vers l’économie circulaire et les opportunités de collaboration importantes entre nos deux pays pionniers dans cette transition.

Sasha Baillie, CEO de Luxinnovation a ensuite conclu la table ronde en prononçant une allocution qui mettait en avant le travail important du Cluster CleanTech qui accompagne ses membres dans la création de nouveaux processus, produits et services, afin que l’économie circulaire devienne réalité au Luxembourg.

S’en suivit l’arrivée des Souverains au Biodiversum qui ont été reçus par deux discours de bienvenue de la part de Rudi Vervoort, minsitre-président de la Région de Bruxelles-Capitale et de Carole Dieschbourg, ministre luxembourgeoise de l’Environnement, du Climat et du Développement Durable. Dans son discours, le Ministre-Président Rudi Vervoort a rappelé que la circularité était bien présente dans la politique du gouvernement et que des réalisations concrètes avaient déjà vu le jour. A ce titre, il a cité la création du collectif Rotor, qui analyse les flux et le réemploi de matériaux dans l’industrie et la construction ou de le l’alimentation durable, ainsi que les ressources, les déchets, et les living labs : (laboratoires d’expérimentation et d’innovation pour favoriser la rénovation des logements bruxellois.) Ces initiatives, ainsi que la mise en place d’un cadre législatif strict et d’incitants financiers, ont permis à Bruxelles de devenir l’un des leaders mondiaux de la construction durable. En outre, le Ministre-Président a tenu à souligner que l’expérience du gouvernement bruxellois en économie circulaire doit aussi permettre de relever les défis sociaux de Bruxelles en soutenant la mise à l’emploi de ses habitants.

Le couple royal et le Grand-Duc ont ensuite été conviés à rejoindre les stands d’exposition afin de découvrir une sélection des réalisations d’entreprises belges et luxembourgeoises en matière d’économie circulaire. Les entreprises étaient invitées à présenter leurs produits ou services novateurs aux Souverains. Le Roi et le Grand-Duc ont notamment pu s’asseoir sur un banc conçu par Dzerostudio à partir d’anciens matériaux de construction provenant d’un chantier ou de manipuler un terrabloc, une brique durable, saine et éco-circulaire créée par Neobuild. L’exposition a semblé susciter un vif intérêt de la part du couple de Souverains belges et du chef d’Etat luxembourgeois. De leur côté, les entreprises ont retiré une grande fierté de cette rencontre royale.

Au total, 25 sociétés et institutions belges et luxembourgeoises étaient présentes pour exposer leur savoir-faire. 

  • Ama Mundu (LU) : Active dans les technologies innovantes permettant le tri, la valorisation et le recyclage d’effluents chargés, tels les eaux résiduaires urbaines, les effluents agricoles ou industriels, Ama Mundu a présenté ses techniques pour la biométhanisation.
  • ArcelorMittal (LU) : Numéro un mondial de l'exploitation sidérurgique et minière, avec une présence dans plus de 60 pays et une empreinte industrielle dans plus de 18 pays, ArcelorMittal a développé en 2018 un concept radicalement nouveau pour l’utilisation de l’acier dans la construction, qui facilitera la future génération de bâtiments et de techniques de construction à haut rendement, et créera un cycle de vie plus durable pour les bâtiments : Steligence®.
  • Art&Build (BE) : Art & Build est un bureau d'architecture qui cherche à concilier les processus fondamentaux de l'architecture - l'art et la construction - en générant un processus de conception qui est lui-même la synthèse de l'invention et de la rigueur, de la liberté et de l'efficacité, de la construction créative.
  • Biodiversum (LU): Centre situé au bord de la réserve naturelle « Haff Réimech ». Il héberge des expositions interactives liés à la protection des oiseaux et de la nature et à la biodiversité.
  • CCW (BE) : La CCW assure, au niveau wallon, les missions générales de représentation et de défense des intérêts des entreprises auprès des pouvoirs publics. Spécialisée dans de nombreux domaines, elle offre à ses 5000 affiliés aides et informations dans les matières régionalisées.
  • Contern SA (LU) : Principal fabricant national de matériaux de construction, Contern a présenté son système de blocs de construction et pavés éco-circulaires.
  • Drees & Sommer Belgium (BE) : Drees & Sommer accompagne depuis près de 50 ans des clients et investisseurs privés et publics dans tous les domaines de l'immobilier et des infrastructures, tant analogiques que numériques.
  • Dzerostudios (BE) : Dzerostudio, cabinet d'architectes, né d'un métissage culturel, professionnel et émotionnel entre deux architectes de nationalités et d'horizons différents : Olivier Breda (Belgique) et Manuel Miralles (Espagne).  Leurs constructions apportent des solutions contemporaines fonctionnelles, appuyées sur des théories traditionnelles, qui les rendent plus performantes au niveau énergétique. En rénovation, ils encouragent la réutilisation maximale des éléments originaux pour les combiner avec d’autres, plus contemporains, de façon à ce que les premiers soient mis en valeur par ces ajouts, sans perdre leur identité.
  • Extensa : développeur immobilier, spécialisée dans les développements à usage mixte, la régénération urbaine et les communautés résidentielles suburbaines de grande taille. Les projets s'étendent sur toute la Belgique et le Luxembourg et incluent Tour & Taxis à Bruxelles ainsi que Cloche d'Or à Luxembourg-Ville.
  • Permafungi : coopérative à finalité sociale basée à Bruxelles qui recycle un déchet urbain — le marc de café — pour créer plusieurs produits : des pleurotes bio, de l'engrais naturel et de l'ecodesign.
  • Hydroaluminium (LU): Entreprise globale présente sur toute la chaîne de valeur de l’aluminium, Hyrdoaluminium se distingue de ses compétiteurs par son approche environnementale. La société a présenté son produit Circal 75R, disponible sur son site de Clervaux qui en fait une des usines les plus innovantes au monde dans le secteur du recyclage de l’aluminium, en particulier pour le matériel provenant de la démolition de vieux bâtiments
  • IsoHemp (BE) : IsoHemp est une PME wallonne spécialisée dans la production de blocs isolants naturels et performants pour l'isolation intérieure et extérieure des bâtiments. Elle a pour mission d'utiliser des éléments végétaux peu ou pas valorisés en les transformant de façon durable en produits de grande consommation
  • Lux TP (LU - BE): Filiale du groupe Besix, Lux TP réalise des ouvrages de toute taille pour ses clients au Luxembourg (bâtiments, voiries, ouvrages d'art, parkings, stations d'épuration, résidences, chemins de fer et aménagements extérieurs). Lux TP a présenté son projet de construction d’un funiculaire intégrant une nouvelle gare au cœur de Luxembourg-ville terminé en 2017.
  • Matexi (BE) : Matexi, développe des quartiers qui garantissent un habitat abordable et durable. Ils développent des projets immobiliers qui ont pour vocation d’amener une plus-value au quartier, qu’ils soient de petite ou de moyenne taille, autant que de grands projets intra-urbains complexes ou de reconversion.
  • Mods (BE) : les MODS sont des modules en bois de 50 x 50 cm réutilisables qui sont assemblés pour créer toutes les formes et tous les volumes souhaités. Le même stock de MODS peut être utilisé pour un stand, puis une cloison, puis un podium, puis un bar, etc. Les MODS sont conçus de façon innovante et eco-responsable pour un montage simple et une utilisation avec des accessoires facilement interchangeables.
  • Myenergy (LU): Structure nationale pour un accompagnement en matière d'efficacité énergétique et d'habitat durable, Myenergy a présenté ses divers services de conseil et mis en évidence le rôle des communes au niveau de l’économie circulaire dans le contexte du Pacte Climat.
  • Neobuild (LU): Premier Pôle d’Innovation Technologique de la Construction Durable au Luxembourg, Neobuild a présenté  d’une part, Terrabloc, la brique durable, saine et éco-circulaire et  d’autre part, Fountair, système air frais/air chaud/eau potable, environmental friendly & éco-circulaire.
  • Peinture Robin (LU) : Fabricant et distributeur de tout type de peinture pour usage professionnel dans le bâtiment et l’industrie, Peinture Robin a présenté d’une part, sa peinture Verdello, la première peinture 100% biosourcée, fabriquée exclusivement dans l’usine d’Useldange et d’autre part, Luxlin : la protection idéale pour le bois à usage d’huile de lin 100% luxembourgeoise.
  • Polaar Energy (LU): Active dans le suivi et la gestion numérique des bâtiments pour optimiser les consommations d'eau, de gaz et d'électricité, et réduire l'impact environnemental, Polaar Energy a présenté sa solution pour récolter des données relatives à la consommation d’eau et d'électricité grâce à des capteurs performants, pour permettre un reporting intelligent et personnalisé pour les besoins spécifiques des clients.
  • RMS (LU) : Spécialiste en mobilité, identification RFID/NFC/barcodes, domotique, IoT, réseau WiFi/sensors, solution industrielle, impression étiquette & carte plastique et maintenances, RMS a présenté son pavillon réalisé en Miscanthus pour la ville d’Ettelbruck.
  • Shayp (BE) : Shayp a développé un service qui permet d'économiser l'eau en contrôlant la consommation d'eau et en détectant les fuites d'eau en temps réel. Leur produit, un boîtier, facilement connectable au compteur d'eau, peut déterminer la consommation d'eau habituelle et les fuites à partir d'un seul point dans un bâtiment ou au-dessus d'une infrastructure,
  • SUMY(BE) : "Le réseau de SUMY permet de proposer une gamme flexible de solutions d'éco-logistique et de mobilité durable pour répondre aux besoins de ses clients. En fonction des besoins, SUMY peut coordonner les activités des chaînes d'approvisionnement par le biais de sa Plateforme Logistique Urbaine Durable (SLUP) située à Bruxelles.
    SUMY aide ses clIents à réduire de 95 % les particules fines cancérigènes PM2,5 et de 39 % les émissions de CO2 pour chaque opération de transport urbain."
  • T&P (BE) : Active depuis plus de 42 ans sur le marché de la construction, la société Thomas & Piron est aujourd’hui leader de son secteur avec + de 1400 logements construits ou rénovés chaque année en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg.
  • VCB (BE) : Plus de 10.000 entreprises de construction en Flandre sont membres de la Vlaams Confederatie Bouw. La Confédération flamande de la construction est ainsi l'organisation professionnelle la plus représentative du secteur de la construction en Flandre.
  • Willemen (LU): Entreprise générale de construction possédant une expérience de nombreuses années dans le développement et la réalisation de projets de construction. Willemen a notamment réalisé le bâtiment Zenit, les bureaux W4 ainsi que le projet VEGA.
  • Willy Naessens Group (BE) : Willy Naessens Group, s’est spécialisé, avec Willy Naessens Build, dans la construction de bâtiments pour PME, de bâtiments logistiques, de centres de distribution, de bureaux, d’espaces commerciaux, de bâtiments agricoles et de piscines. 

Comme action de suivi, une action commune entre hub.brussels et le Luxembourg CleanTech Cluster est d’ores et déjà programmée pour mars 2020.

(copyright : Picto communication - Fanny Krackenberger)

Au total, 25 sociétés et institutions belges et luxembourgeoises étaient présentes avec un stand pour exposer leurs réalisations en matière d’économie circulaire.

Isabelle Grippa, CEO de hub.brussels et Bruno Renders, Directeur de Neobuild lors de la signature d’un Memorandum of Understanding visant à renforcer la collaboration entre les deux clusters Ecobuild et Neobuild

Manifestations

House of Entrepreneurship
Ouvert du lundi au vendredi : 8h30 - 17h30
Tél : ( +352 ) 42 39 39 - 330
Email : info(at)houseofentrepreneurship.lu

Adresse physique
14, rue Erasme
L-1468 Luxembourg-Kirchberg
Plan d'accès

Adresse postale
BP 3056
L–1030 Luxembourg

Une initiative de

Chambre de Commerce Ministère de l'Économie

En partenariat avec

ADEM, Administration de l'Environnement, Digital Lëtzebuerg, 1535°, Chambre des Métiers, guichet.lu, HoST, IPIL,
ITM, JEL, LBAN, Microlux, LBR – RCSL, Luxinnovation, MC, Ministère des Affaires Etrangères, nyuko, Ministère de la Santé,
Ministère de la Digitalisation – CFUE, Paul Wurth InCub, Technoport, Touchpoints, WIDE

Et avec le soutien de nombreux acteurs