One-stop shop
to create

The OECD Indicators of Talent Attractiveness

Un nouveau classement sur l’attractivité des Talents au sein des pays de l’OCDE

Croissance économique, digitalisation, « nouveaux » secteurs d’activité, inadéquation entre les compétences recherchées et les qualifications des actifs, attractivité du pays, … les raisons pouvant expliquer une « crise des Talents » sont nombreuses et décryptées au Luxembourg, comme ailleurs.

Fin mai 2019, l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) a présenté un nouveau document de travail intitulé « Mesurer et évaluer l’attractivité des Talents au sein des pays de l’OCDE ». A travers un nouvel ensemble d’indicateurs sélectionnés par l’Organisation, ce document cherche à comparer la manière dont les pays de l’OCDE parviennent à attirer des travailleurs qualifiés. Trois profils de talents différents sont considérés: les travailleurs titulaires d'un diplôme de Master ou Doctorat, les entrepreneurs, et les étudiants du supérieur. Le rapport propose « une définition de la notion d’attractivité des talents, développe un cadre conceptuel pour l’étude du phénomène et examine les variables utilisées pour construire les indicateurs composites. Une analyse de sensibilité est effectuée, basée sur plusieurs contrôles statistiques, afin de s'assurer que les indicateurs sont robustes. ». Le document de travail établit un classement des pays de l'OCDE concernant l’attractivité des talents vis-à-vis des différents profils de migrants qualifiés, selon sept dimensions d’indicateurs : la qualité des opportunités, le niveau des revenus et des impôts, les perspectives d’avenir, les conditions offertes aux familles, le paysage des compétences, la cohésion sociale et la qualité de vie.

Selon les conclusions de ce premier rapport, les pays de l’OCDE qui seraient les plus attractifs pour les potentiels travailleurs hautement qualifiés sont l’Australie, la Suède, la Suisse, la Nouvelle-Zélande et le Canada. Ces pays ont un avantage majeur en commun que sont les conditions favorables offertes en termes d’admission et de séjour. L’autre conclusion de ce rapport est que les effets levier majeurs du phénomène d’attraction des talents semblent être liés à l’accélération des procédures de demande et à l’offre de meilleures conditions de séjour aux immigrés hautement qualifiés et aux membres de leur famille.

De plus, les indicateurs montrent que le classement des pays les plus attractifs change en fonction du groupe. Pour les entrepreneurs, les cinq premiers pays sont le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suisse, la Suède et la Norvège. Ce classement est peu éloigné de celui des travailleurs hautement qualifiés, dans lequel quatre de ces cinq pays s’y retrouvent, avec seulement un changement d’ordre. Concernant les étudiants internationaux par contre, le haut du classement est plus différent puisque ce sont la Suisse, la Norvège, l’Allemagne, la Finlande et les États-Unis désignés comme les plus attractifs.

Quant au Luxembourg, il semble encore y avoir des efforts à faire, car le pays ne se retrouve dans aucun des trois Top 10. Il assure cependant, aux pieds du podium, une belle 11ème place concernant les travailleurs hautement qualifié, une perfectible 19ème place concernant les entrepreneurs et un étonnant classement (20ème place) concernant les étudiants, place que nous souhaiterions voir s’améliorer avec le développement actuel et futur de l’Université du Luxembourg.

S’inspirer du modèle Suisse semble être la solution pour grimper dans les différents classements, puisque seul ce pays se retrouve dans les trois Top 10. Le Luxembourg doit continuer à mettre l’accent sur l’entrepreneuriat et la formation, mais aussi sur les sept dimensions retenues par ce classement, afin d’espérer gagner des places dans le prochain et ainsi contribuer à améliorer la problématique du manque de main d’œuvre qualifiée, défi majeur ces cinq dernières années selon les entreprises luxembourgeoises[1].

Pour accéder au rapport complet : The OECD Indicators of Talent Attractiveness


[1] Selon les résultats de l’Enquête Eurochambres menée chaque année au Luxembourg par la Chambre de Commerce.

Manifestations

House of Entrepreneurship
Ouvert du lundi au vendredi : 8h30 - 17h30
Tél : ( +352 ) 42 39 39 - 330
Email : info(at)houseofentrepreneurship.lu

Adresse physique
14, rue Erasme
L-1468 Luxembourg-Kirchberg
Plan d'accès

Adresse postale
BP 3056
L–1030 Luxembourg

Une initiative de

Chambre de Commerce Ministère de l'Économie

En partenariat avec

ADEM, Administration de l'Environnement, Digital Lëtzebuerg, 1535°, Chambre des Métiers, guichet.lu, HoST, IPIL,
ITM, JEL, LBAN, Microlux, LBR – RCSL, Luxinnovation, MC, Ministère des Affaires Etrangères, nyuko, Ministère de la Santé,
Ministère de la Digitalisation – CFUE, Paul Wurth InCub, Technoport, Touchpoints, WIDE

Et avec le soutien de nombreux acteurs